La bonne nouvelle

Pierre Rescamp, Baptiste Le Roy et Quentin Sarradin sont étudiants en licence professionnelle de production et gestion industrielle (PGI) à l’IUTl de Brest. « On a décidé, sur proposition de notre enseignant M. Roudaut, de participer aux Olympiades de la robotique, un concours organisé par le fabricant de robots Fanuc ».

Après avoir présenté un avant-projet, dans lequel il leur était demandé de concevoir et d’implanter une cellule de production virtuelle à l’aide d’un logiciel, en suivant un cahier des charges très précis, les trois étudiants viennent d’apprendre qu’ils font partie des dix équipes ayant franchi la barrière des présélections.

Cela leur permettra de suivre une journée de formation et de préparation aux épreuves, dans les locaux de Fanuc France, puis de participer aux épreuves finales, début avril. « Là, on aura une partie pratique, pendant laquelle on devra manipuler le robot, et un oral sur notre projet », poursuivent-ils.

Des débouchés

Les trois étudiants intégreront le marché de l’emploi dans six mois : « Cela nous apporte des connaissances en robotique et nous permet de travailler en groupe avec une vraie répartition des tâches. Il y aura beaucoup de travail dans ce domaine, qui est en train d’exploser. » Pour eux, la robotisation « n’enlève pas la main-d’oeuvre, elle la remobilise ».

« Dès la rentrée prochaine, la licence pro PGI ouvre un parcours robotique. Pierre, Baptiste et Quentin sont en quelque sorte les précurseurs de ce parcours », explique Christophe Roudaut, enseignant en robotique. Ce parcours, qui s’ajoute aux parcours bois, méca et aéro, prendra la forme d’une alternance par contrat de professionnalisation.

Page de l’article.