Joli coup d’essai ! Pour leur première participation, une équipe de Polytech Nancy s’est qualifiée pour la finale du concours de robotique industrielle organisé par le fabricant japonais Fanuc. Créé, il a quatre ans, principalement auprès des BTS, ce concours s’ouvre cette année aux écoles d’ingénieur.

« Christian Tchounke, Quentin Kreutzer, Théo Kopp et Stanislas Herbst, ont conçu une cellule de production virtuelle à l’aide d’un logiciel de simulation de la société Fanuc », précise Philippe Dugrain, l’enseignant tuteur de l’équipe. « C’est une sorte d’avant-projet à partir d’un cahier des charges. Une vingtaine d’écoles était en lice ».

Journée de préparation ce mercredi

Pour les élèves ingénieurs nancéiens, les choses sérieuses commencent ce mercredi dans les locaux de FANUC à Lisses, en région parisienne où se déroulera la « journée de préparation/découverte ». « Ils poursuivent actuellement leur entraînement sur les robots LR Mates à l’AIP PRIMÉCA, l’Atelier Inter établissements de Productique de l’Université de Lorraine à Vandœuvre-lès-Nancy ». En ligne de mire : la compétition du 5 avril sous les yeux avertis des professionnels du secteur de la robotique. Là aussi, les figures sont imposées.

« Les élèves s’affrontent lors d’une dizaine d’épreuves très pratique. Il s’agit de programmer des tâches : définir des trajectoires, des prises d’objet, un empilage… Bref, tout ce qu’on peut demander à un robot dans un process industriel ».

Ce concours est un moyen pour eux de repérer et de recruter les talents de demain. Dans ce secteur en tension les ingénieurs sont très convoités. « Notre objectif, à nous est de gagner afin de faire rayonner Polytech Nancy. Nos élèves sont dans le top 10 des équipes de niveau bac + 5 qui participent à cette compétition nationale ». L’école gagnante peut remporter un robot industriel et chaque étudiant est gratifié d’une tablette surface Pro. Polytech forme chaque année quelque 120 ingénieurs.

Page de l’article.